Une semaine qui a changé énormément de choses.

Salut salut ! Bon j’ai plein de choses à vous dire ! Il y a plusieurs mois je vous avais dit que j’allais continuer mes formations afin de me spécialiser petit à petit dans ce qui me plait le plus. Je suis donc partie dans le Vercors il y a quelque jours. Je plante le décor : j’arrive de nuit. Peut être 30, 40 minutes de route pour rejoindre l’endroit ou j’allais vivre pendant une semaine. Sérieusement, je commençais à paniquer dans ma voiture en ne voyant pas le bout du chemin arriver. J’ai croisé en route deux trois maisons, mais plus je roulais plus je m’enfonçais loin de toute civilisation. Je me suis vraiment demandé où j’allais. Une fois arrivée, je vois ( très difficilement ) un énorme bâtiment. Ca m’a donné une de ces frousse ! J’avais l’impression d’arriver à Poudlard ^^. Bien sur, mon téléphone ne veut pas allumer la lampe torche. Bon. Je suis seule au milieu de nulle part avec une voiture chargée de bagages dans le noir ET sans réseau. Parfait. Ca commence très très bien. On respire, on reste calme et on y va. Heureusement, en m’approchant j’ai vu de la lumière et je vois même qu’il y a des personnes dehors en train d’essayer ( je dis bien essayer ) de téléphoner ! Victoire ! J’étais si heureuse de voir des gens ! Une petite présentation vite fait et j’essaie de trouver ma chambre. Une personne est déjà installée. La chambre est plutôt cool. L’endroit à l’air grand. Et sympa. Enfin, il n’y a pas de réseau. Je répète : ” Huston on a un problème ! Aucun réseau ! AUCUN RESEAU ! “. Bon, ok la semaine va être longue. Oui, bon ça va … Je le sais, je suis branchée souvent, très souvent … Mais comment je vais faire pour communiquer avec le reste du monde mais surtout avec la personne la plus importante, mon Mr rêveur ??? Ben, de toute manière ma poule, maintenant que t’es là, peux plus faire marche arrière. J’installe toutes mes affaires et après une petite discussion de bienvenue avec ma première coloc de la semaine ( la deuxième est arrivé le lendemain ), je me glisse vite dans mon duvet. La fatigue étant là, je m’endors assez vite. Le lendemain, je découvre le bâtiment de jour, et là, le choc. C’est immense ! Complètement inattendu ! Je ne m’attendais absolument pas à ça ! Pas à ce cadre ! C’est indescriptible tellement c’est beau ! L’endroit respire la nature. L’énergie qui émane de cet endroit me chamboule au plus profond. Nous sommes entourés par les montagnes, les prés et les rivières. La nature à 100 %. Aucune superficialité. Juste la beauté pure. Lorsque je descend, le pti dej’ est déjà prêt. Quitte à changer de rythme pendant une semaine, je me dis autant jouer le jeu à fond. Je sors donc prendre mon thé seule face à la nature. Ce bien que ça fait ! Les autres jours j’ai également pris le temps d’aller boire un bol de thé seule dehors avant de rejoindre le groupe pour déjeuner. Je me suis dis que cette semaine allait être plus formatrice que prévu. Quelques heures après, je me retrouve en salle de cours avec 17 autres personnes. Une fois les présentations faites on entre dans le vif du sujet. OUI ! Je vais ” manger ” de la cosmétique naturelle pendant une semaine ! Au top du top ! Pendant la journée, je découvre que nous pouvons nous connecter ( difficilement mais connecter quand même ) à une box pour le wifi. Mais quel plaisir. Le premier repas arrive : j’appréhendais. Manger végétarien. Pendant une semaine ? En vrai ? Mais on va manger quoi ? Des graines ? Des racines ? Des feuilles ou de l’herbe peut être ? Non, juste une explosion de saveurs en bouche. Mon assiette revient remplie de couleurs et de nouvelles saveurs. J’ai découvert que l’on pouvait déjeuner avec des purées d’amande, de noix de cajou .. Manger des raitas, lasagnes ( jamais goûté des aussi bonnes ) et crumble de légumes … C’était magnifiquement bon ! Gustativement, la semaine allait être au top. Les heures passent et défilent. Trop vite. Les journées de cours sont longues mais tellement intéressante. Nous avons appris à fabriquer des crèmes, des laits, des parfums … Revu les notions d’aromathérapie, appris à faire des synergies d’huile végétales, hydrolats, huiles essentielles … Des ” milliers ” d’infos toutes plus enrichissantes les unes que les autres. J’ai adoré ! Mais vraiment ! Je ne pensais pas mais je me suis découvert une véritable passion ! Réfléchir, calculer, peser, créer des recettes à partir de ce que nous offre dame nature. Faire le mélange de cette infinité de possibilités ! Alors oui, là on passe en mode tambouille niveau 3, 4, 5 .. Ca me change ce que j’ai l’habitude de faire ( on va dire que j’étais vraiment tambouilleuse du dimanche ) mais c’est génial ! J’ai encore appris des tas de choses qui m’ont donné envie de continuer et de creuser encore plus dans cette voie. Ca fait quelques années que je cherche à affiner ma pratique, à me spécialiser en quelque sorte. Mais je voulais le faire dans une discipline dans laquelle je pouvais créer. Des tonnes d’idées ont émergés dans ma tête. De nouvelles portes vont s’ouvrir grâce ces nouvelles infos. Puis, au delà de la technique que j’ai appris là bas, humainement, j’ai été bouleversé. Il y avait des gens de partout. Une personne qui repartirait au Mexique, une en république Tchèque, une en Haïti et une à Madagascar … Une autre personne avait vécu longtemps en Afrique. Un mélange de saveurs là encore. Une culture différente. Une vison différente mais une même passion et une même envie d’apprendre qui nous réunissaient tous ici. J’ai savouré l’échange et le partage autant que la cuisine durant cette semaine. J’ai redécouvert l’humain. Le gentil. Vous savez, le vrai gentil. Celui qui vous aide sans vous juger. Celui qui vous tend la main sans regarder d’où vous venez. Aucuns préjugés. Aucuns jugements. Juste de la bienveillance. Et ça, ça fait du bien au cœur et à la tête. Mr ma demandé si je n’avais pas fumé en rentrant ( ça m’a fait sourire ) mais non, promis j’ai pas fumé de racine. J’ai juste vécu un truc de fou. Y a t il encore des gens sur cette planète qui pense qu’en chacun de nous il y a du bon ? Ben oui, ça existe. Durant cette semaine, on m’a dit : tu sais, si une personne t’agace, pense que si elle te montre le mauvais, c’est qu’elle n’a pas eu l’occasion de te montrer le bon qu’il y a en elle. Et bien, ça peut paraître bête mais ça m’a touché. J’ai trouvé toute cette bienveillance si .. J’ai même pas de mots. Je sais, ça peut paraître un peu bizarre à expliquer mais vraiment c’était génial. Pile ce qu’il me fallait. J’avais besoin de ça en ce moment. Rencontrer des nouvelles personnes, échanger avec elles, avoir de nouveaux avis sur mon parcours et surtout sur mes projets. Cette semaine était très enrichissante. Même si la vie en communauté n’est pas toujours simple ( vivre à 16 ( 16 à vivre, 18 en cours ), ce n’est pas comme vivre à 2 ) c’est intéressant pour apprendre sur soi. J’ai pu me retrouver. Apprécier mon calme et ma patience ( entre autre ) durant cette semaine. C’était bien. Cela peut paraître improbable mais si je peux être calme. J’ai pu retrouver des qualités qui étaient enfouies depuis fort longtemps au fond de moi. Enfouies sous une montagne de stress. Alors cette formation technique et humaine était la petite chose qui me manquait pour vraiment me poser et y voir plus clair. Honnêtement je ne regrette pas. Et puis, il c’est passé quelque chose durant cette semaine. J’ai eu des nouvelles de la fac et pour tout un tas de raisons, j’arrête ma deuxième année de sophro. Honnêtement, je suis soulagée. Discipline très forte et intéressante mais qui ne me correspond pas vraiment au fond de moi. Je reste donc sur mes acquis et ma validation de première année et vais continuer ma petite route comme ça. J’en connais suffisamment pour ce que je veux en faire. Je vais par contre continuer à me spécialiser au niveau de la cosmétique. Et j’ai hâte d’essayer de nouvelles recettes dans mon nouveau chez moi pour vous les faire partager ici. Enfin bref, je ne compte pas m’arrêter là. Je suis heureuse d’affiner et de réussir à faire mes propres choix avec les années. Ceux qui me correspondent vraiment et surtout ceux qui me permettre de m’épanouir. Je trouve ça important. La vie est trop courte pour s’obliger à faire des choses que l’on ne veut pas. Voilà voilà, j’ai beaucoup raconter dans cet article. Merci à ceux qui auront eu le courage d’aller au bout.

Je m’excuse, certaines photos ne sont pas top mais je n’avais pas mon gros appareil. En tout cas, j’espère que ces quelques lignes vous ont plu. Dans quelques jours je vous poste le dernier article sur notre week-end à Lyon. Je vous embrasse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *