Et la toussaint on en parle.


Alors je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours eu du mal avec cette date. Pour l’article, j’ai fais quelques recherches. Il faut savoir que la célébration liturgique (rites, chants … ) débute au soir du 31 Octobre pour se terminer à la fin du 1er Novembre, ce que je ne savais pas. La Toussaint était, avant ( je parle d’un temps que les moins de PFIOU …. ), fêté en mai. Ce n’est que vers le VII ème siècle qu’elle fut déplacé au 1er Novembre ( pour la petite histoire, cette date est également le premier de l’an du calendrier celte ). La Toussaint est la fête des saints et non des morts, qui elle, se déroule le 2 Novembre. J’ai trouvé un peu partout que c’est une fête à l’origine joyeuse qui doit illuminé le jour suivant : celui des morts. Certains ont établi un lien entre la fête des morts du 2 Novembre et la fête celtique de Samain autrement dit d’Halloween; Mais je n’ai rien trouvé de plus à ce sujet. N’étant pas croyante ou plutôt pas catholique, j’avoue ne pas être vraiment au courant de ce genre de ” choses “. Cependant, j’adore apprendre et m’intéresser a ce qui m’entoure, de ce fait, j’aime partir à la recherche d’informations … Si parmi vous, certain(e)s en savent plus, c’est avec grand plaisir que j’accueillerai les infos. Enfin bref, mon article n’est pas un cours d’histoire mais plutôt un blabla du soir.Cette date m’a donc toujours laissé un peu perplexe. En effet, j’ai toujours eu du mal a être dans l’ “obligation” ( je mets bien des guillemets ) de me rendre au cimetière pour apporter des fleurs. J’ai toujours été un peu à contre courant, du genre a ne pas suivre les règles et à me poser dix milles questions sur les normes et les lois qui m’entourent. Je suis donc du genre à me rendre au cimetière non pas le 1er mais plutôt le 31 ou le 3. Et pourquoi je me rendrai là bas un jour en particulier ? Je suis toujours partie du principe que lorsque l’on perd un être cher, rien ni personne ne peut nous enlever les souvenirs. Ce sont ces souvenirs justement qui font que cet être est ” encore là “. Physiquement non bien évidement, mais dans nos gestes, nos sourires, nos souvenirs remplis d’amour et de joie. Et … Ce n’est pas parce que l’on ne va pas se rendre sur une tombe ce jour là, que nous n’aimons pas cette personne ! J’ai l’impression parfois, qu’il y a une espèce de culpabilité qui peut s’installer lorsque nous décidons de ne pas y aller. Et bien non, chaque personne est différente et chaque personne vit son deuil comme il l’entend, le souhaite et surtout le peut. De plus, j’ai eu la très mauvaise expérience il y a quelques années en me rendant au cimetière ce jour là, de découvrir le balai incessant des personnes déposant les fameuses chrysanthèmes sur les pierres froides … Je me souviens. Je me suis forcée ce jour là pour aller, moi aussi déposer une fleur sur la tombe la plus importante de ma courte vie mais non je n’y retournerai pas pour les 100 prochains 1er Novembre qui arrivent ( je préfère me rendre au cimetière aux dates qui me sont chères ) .. Il y avaient plusieurs personnes qui parlaient comme dans un salon de thé. Je me souviens avoir été un peu chamboulée de cette situation. Les gens te demandent penché au dessus des pierres tombales : Comment allez vous ? Le boulot ça va ? Arf. Mais non … Non, non, non, non et re non. Certes, j’habite la campagne, tout le monde se connaît mais tout de même. Je me suis rendue compte ce jour là, que je n’avais pas ma place dans cet endroit car ça ne répondait pas à ma vision des choses, ma façon à moi de rendre hommage et de commémorer la mémoire de mon être si cher. Je respecte le fait que l’on puisse se rendre au cimetière ce jour là, mais je préfère commémorer à ma manière dans mon petit jardin secret.

Vous aussi, il vous est déjà arrivé de vous retrouvé complètement à côté ou de ne pas vous retrouver dans une date importante ?

signature-log

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *