Billet humeur ..

gfgdfgdfgCe soir j’ai envie d’écrire ( bon ok, j’ai commencé à écrire cet article, il y a quelques jours ). Cette semaine de grippe m’a permis de me poser, pas vraiment le choix puisque je suis resté au lit pendant des jours.

Mon cerveau a eu des phases de réflexion ( assez courtes mais réflexion quand même ). Je me suis pas mal remise en question sur mon avenir, mes formations, mes projets, mon entourage …

Tu réfléchis sur le passé, les actes manqués, les personnes qui ne sont plus là, les amitiés terminées …  Tu te demandes si tu as fais les bons choix, si tu fais encore les bons choix .. Je n’ai pas trouvé la réponse mais je ne la veux pas … Tu penses à tous ces moments passé aux coté de personnes qui sont sorties de ta vie : les bons et les mauvais moments. Tu revois un sourire de jeunesse, des souvenirs qui sont dans ton cœur, comme sur le papier : intact. Je pense plus particulièrement à mes années de conscrits. Ma première vraie bande de potes, aujourd’hui on a tous pris un chemin différent. La vie fait que tu rencontres une personne et puis une autre et puis une autre jusqu’au moment ou tu te rend compte que tu t’es éloigné des premières … Ces années sont les années permis, de la majorité, du début dans la vie d’adultes, de l’insouciance …  On était fou on était bien. PUTAIN ! A l’époque nous pouvions partir comme ça, sur un coup de tête voir la mer ( je me souviens du coup de téléphone de mon père un samedi matin : tu es ou ? heu .. Sur la plage, je t’envoie une carte postale ? ça ne l’a pas vraiment fais rire, allez savoir pourquoi ^.^ ), passer une nuit d’été autour d’un feu à faire de la musique avec deux trois bouteilles de bière ( des vrais poètes ) et à refaire le monde .. Notre monde, celui que j’aurai voulu dessiner à la craie, gommer et redessiner encore  …. Je me souviens des barbecues , des saucisses aux herbes ( merci au cuisto qui les fait tomber par terre ), je me souviens de toi, un peu soûl ce soir là, pour nous impressionner tu as voulu faire l’équilibriste sur une branche au dessus de l’eau … Deux minutes après, le grand plongeon ! Nous nous sommes fâchés un sacré paquet de fois mais qu’est ce que l’on a rit … Des souvenirs j’en ai à la pelle et plein la tête pour la fin de ma vie. Je serai heureuse de pouvoir raconter cela à mes enfants dans quelques années … Dommage de ne plus avoir les personnes concernées avec moi pour les raconter mais la vie est ainsi … Mes mots puent la nostalgie à 3 kilomètres mais je m’en fiche, ça fait du bien de repenser aux choses qui nous ont apportés du meilleur. Ils  vont surement se perdre dans les abysses du net mais tant pis … Si vous passez par là, vous qui avez côtoyer ma vie, juste de passage ou plus longuement, par des rires ou des pleurs je vous remercie. Merci pour vos joies, vos peines, merci de m’avoir apporté , de m’avoir fait grandir et contribué à faire  de moi ce que je suis aujourd’hui.

Oui aujourd’hui, on en parle ? La transition ado / adulte a été dur. La vie parfois injuste, mets devant toi d’immense barrière, mais t’envoie également des personnes qui t’aideront à construire les échelles pour les surmonter … Une personne rentre ta vie, la bouleverse pour le restant de tes jours. Elle t’aide à traverser des épreuves si difficiles que tu seras lié à elle pour le reste de ta vie. C’est comme ça. Comme un phare dans la nuit, l’eau d’une jolie fleur au printemps. Elle te permet d’avancer même dans le plus sombre des tunnels … On a tous des cicatrices plus ou moins difficile à refermer, saches ( si toi aussi tu passes par là ) que jusqu’à présent tu es la seule personne qui a su mettre un pansement là ou il fallait et la seule à savoir le remettre lorsqu’il se décolle en attendant que le mal dessous disparaisse complètement .. Il y a quelques années ( putain comme ça passe vite. Vulgarité bonsoir ! ) j’ai fais une promesse à un vieux sage, le vieux sage de mon cœur : j’irai au bout. Au bout de tous mes rêves.

Durant ces années j’ai pédalé .. pour aller au bout justement. J’ai réalisé certains de mes rêves et j’ai continué à pédaler fort, vite … Trop vite surement .. Je me noyais  un peu ces derniers temps …  Mais il y a toujours mon petit roseau pour me sortir la tête de l’eau qui tout en pudeur et timidité m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses; Notamment de ses envies et tout en dessous ( LE MEGA SOUS ENTENDU DE LA MORT QUI TUE ), que oui enfin je peux relâcher la pression et enfin trouver le frein sur ce putain ( Décidément. Je m’excuse mais ça fait du bien ! ) de vélo. Haaaa enfin ! Un nouveau déclic dans ma vie ! J’ai pédaler tellement fort que j’allais m’envoler ( un peu comme E.T vous vous souvenez ? ) vers la lune en oubliant dans mon panier mon petit extraterrestre à moi …  Oublier est un grand mot, je dis ça dans le sens d’avancer trop vite, trop loin d’un coup, par peur surement, sans me rendre compte que mes choix étaient subis par mon entourage proche. J’avais peur de perdre le moment présent ( c’est très contradictoire mais on a souvent les comportements inverses de ceux que l’on devrait avoir ) ..

Enfin bref, j’avais ENCORE des tas de projets de formations pour aller encore plus loin, aller où je ne sais pas trop mais y aller quand même … Mais j’ai décidé de remettre ça à plus tard : oui, en effet, j’ai réalisé mon premier vœux : me lever le matin en n’ayant pas l’impression d’aller travailler autrement dit : faire un métier qui me passionne, me fait vibrer, un métier qui me donne le sourire et la pêche lorsque j’en parle … Faire simplement de ma passion mon métier. Aujourd’hui je peux dire au monde entier que j’ai trouvé à presque 25 ans ma voie. J’ai pris enfin le chemin que je voulais pour ma vie, alors je garde en tête ces petits projets personnels ( je vois ma vie comme plein de petite bulles : la mienne tout d’abord, puis celles que je partage avec mon chéri d’amoureux que j’aime , puis celle que je partage avec ma famille, mes amis, mes collègues ……  et ainsi de suite. Chaque bulle à sa particularité et ses échanges propres ( enfin j’essaye, ce dernier point n’est pas simple )) : ces petits bouts de quelques choses je les garde pour ma bulle à moi pour dans quelques temps. Je sens que le temps est venu à présent, de me consacrer un peu plus à la bulle d’amoureux. Les projets ont déjà démarré mais je n’arrivais pas à être dedans car trop de ” parasitage ” de cerveau .. Et de ce fait trop de stress. Une phrase m’a interpelé ces derniers jours : je pensais qu’une maison n’apportait que du bonheur …… Hummmm … Alors non on efface tout et on recommence ! Je ne veux pas penser au négatif Je ne veux pas que tu penses au négatif (MEME SI HAAAAAAA DES FOIS J’AI ENVIE DE METTRE LE FEU A CE VIEUX TAS DE CAILLOUX !! ). Ma tête a besoin de se recentrer … Et vite.

J’ai donc pris une grande décision : je vais bien évidement terminer ma formation d’Aroma et essayer de valider cette première année de fac en Sophro afin d’accéder à la 2ème année mais rien d’autre pour le moment ( enfin si, il y a une formation ( courte ) que je souhaite faire pour me perfectionner sur un point au niveau pro mais je vous en parlerai plus tard ). Ce qui me permettra d’avoir déjà matière à travailler pour au moins les 10 – 15 ans à venir ( L’aromathérapie est tellement vaste et liée à mes autres disciplines : la socio, la sophro et mes différentes techniques de massages bien être : j’ai de quoi m’occuper l’esprit professionnellement ^.^ ) ! Dans la bulle ” n’amoureux ” plein de projets commencent à pointer le bout de leur nez dont le plus gros qui est pour le moment notre futur cocon … J’ai donc entendue et bien écouté ce que ce que tu as dit et ai donc décidé pour la première fois depuis … Je ne sais pas, je ne sais plus .. De vivre au rythme des plantes que je suis en train d’aider à pousser … J’ai emmagasiner plein de connaissances que j’aimerai à présent prendre le temps de mettre en pratique dans mon quotidien pro ( déjà bien commencé ) et perso pour que dans quelques années je puisse découvrir de nouvelles choses … Aujourd’hui je souhaite emprunter un chemin un peu différent ( je crois que enfin je me suis prouvée ce que j’avais à me prouver ) et te prendre par la main pour te dire viens je t’emmène … Je fais place nette pour laisser cette petite bulle grandir et s’épanouir d’avantage. Maintenant, y a plus qu’à …. ( c’est bien auvergnat ça ^.^ )

Je ne sais pas si cet article sera lu, compris et intéressant mais en fait je m’en fiche puisqu’il est tellement libérateur ! En fait, c’est ce blog qui est libérateur. Libérateur de ce que j’ai dans la tête et que j’ai besoin d’écrire pour y ( les y partout, ça aussi c’est auvergnat ) voir plus clair … Je m’excuse du roman. Pour les personnes qui ont eu le courage de lire l’article en entier et d’arriver  jusqu’ici, je vous remercie pour votre attention, vous remercie de faire maintenant partie de ma vie et de me faire avancer et de faire vivre de blog …

12651165_10208954974330674_719457681139648764_n

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *